[Vidéo] Marie Curie et la médecine

De nombreuses personnalités ont révolutionné le monde de la médecine. Chez Dactylo'Cyn, on a décidé de les mettre à l'honneur. C'est parti.

Marie Sklodowska Curie née à Varsovie le 7 novembre 1867 arrive à Paris en 1891 et débute des études de physique à la faculté des sciences de Paris. Après une licence de physique obtenue en 1893 puis une licence de mathématiques en 1894, elle rencontre un certain Pierre Curie. Une collaboration va ainsi naître jusqu'à se transformer en histoire d'amour et ainsi en 1895, ils se marient en 1895.

Le 26 décembre 1898, les époux Curie et Gustave Bémont annoncent la découverte du radium et du polonium, 2 nouveaux éléments chimiques. Le 10 décembre 1903, les époux et Henri Becquerel reçoivent le célèbre prix Nobel de Physique pour leur recherche commune sur le phénomène des radiations.

Après la mort de Pierre Curie en 1906 dans un accident de la circulation, elle réalise le doublé, en 1911 avec le prix Nobel de Chimie pour ses travaux sur le radium et le polonium

Sans jamais avoir été médecin, Marie Curie aura une importance considérable dans le développement de la médecine. 

En 1901, les travaux des époux Curie vont amener à des expérimentations médicales. Sous l'impulsion de Pierre Danlos et d'Henri-Almexandre Danlos, on découvre que le rayonnement d'une source radioactive rétrécissait les tumeurs. Cette technique désormais appelée la Curiethérapie, bien qu'améliorée avec le temps, est toujours utilisée pour le traitement des cancers du col de l'utérus, de la prostate, de la thyroïde ou encore du sein et de la peau. En France, cela représente environ 5 000 patients. 

En 1909, Marie Curie est la cofondatrice de la fondation du radium qui deviendra des années plus tard en 1921 la fondation Curie. Toujours d'actualité, la fondation a pour but de développer la recherche, les soins et la conservation et la transmission des savoirs.

Durant la Première Guerre mondiale, la scientifique va également se consacrer au développement de la radiographie fixe et mobile, mais également à la formation d'infirmières aux appareils à rayons X aux côtés de la Croix-Rouge. Plus d'un million de blessés vont bénéficier de cette invention afin de retrouver les projectiles reçus dans le corps grâce à la création de 18 unités mobiles contenant tout le matériel nécessaire.

Enfin, en 1922, sans jamais avoir été médecin ni candidate, Marie Curie est élue à l'Académie de Médecine comme membre libre. Elle sera la première femme à rejoindre cette prestigieuse institution. Une reconnaissance certaine après la découverte de la Curiethérapie.

Marie Curie décédera le 4 juillet 1934 des suites d'une anémie pernicieuse, une leucémie.  En 1995, les cendres des 2 époux sont transférées au Panthéon.